Annuaire qualitatif

Les facteurs qui aggravent le ronflement

À l’heure actuelle, le ronflement n’est plus un sujet à caractère mystérieux. On sait tous que la principale origine de cette affection est l’obstruction des conduits aériens pendant le sommeil. En réalité, les voies respiratoires sont engorgées à cause du relâchement des muscles de l’organisme, et plus particulièrement des tissus mous de la gorge. C’est ce rétrécissement constaté lors du passage de l’air à travers les voies aériennes qui empêche la circulation normale du mélange gazeux. Cela provoque une vibration des muscles : c’est le bruit que l’on entend chez une personne qui ronfle.

Cependant, ce que de nombreuses personnes ignorent encore à ce jour est qu’il existe certains facteurs qui peuvent favoriser et parfois aggraver la ronchopathie. Au rang de ces facteurs, on retrouve : la prise d’alcool avant d’aller sur le lit, une obstruction nasale, le fait de dormir sur le dos, etc.

Les facteurs de complication du ronflement

Le surpoids est mis à la première loge parce qu’il représente un paramètre important. Lorsqu’on a quelques rondeurs, la probabilité de ronfler pendant le sommeil est considérable. L’utilisation des somnifères n’arrange en rien cette affection. Ces médicaments sont susceptibles d’être la cause du relâchement des muscles de la gorge. Par conséquent, ils peuvent conduire à une obstruction du passage de l’air dans les voies aériennes au cours du sommeil.

Les congestions nasales c’est-à-dire une inflammation de la muqueuse des fosses nasales ou une allergie peuvent généralement boucher le nez. Cela produit le même effet que les somnifères. La posture dans laquelle on dort influe également. Les spécialistes ont prouvé que le fait de dormir sur le dos réduit le conduit de passage de l’air. La consommation de l’alcool contribue énormément à une contraction des tissus mous et des muscles de la gorge. Il en est de même pour le tabac. Ce dernier dessèche la gorge du consommateur et accroît l’intensité du ronflement.

Il faut aussi noter que le ronflement peut être lié à l’anatomie. En effet, il peut être dû à la forme physique de la personne qui en souffre. Comme exemple, on a les personnes atteintes de la rétrognathie pour lesquelles la mâchoire du bas se situe à l’arrière. Dans la majorité des cas, les femmes enceintes sont susceptibles de ronfler en raison d’une prise sérieuse de poids à cause de la grossesse. En outre, l’âge n’est pas à oublier. Le tonus musculaire à tendance à faiblir lorsque l’âge augmente.

Dans tous les cas de figure, il est important de choisir une solution anti-ronflement adapté à son mal afin de s’en débarrasser. Sur le marché, vous trouverez : Nastent, Respifacile, Quies, Respir’Activ, Oniris et Snorban. Avant d’opérer votre choix, découvrez leur comparatif et les avis des internautes.


0
0.0/5 pour 0 note
Les facteurs qui aggravent le ronflement

Thématique proche de Les facteurs qui aggravent le ronflement

Trouvez des moyens efficaces pour perdre votre cellulite
Les cas de cellulite sont de plus en plus fréquents chez les femmes. Ces dernières sont...
Massage érotique sur Lyon et sur Nice
Les challenges de la vie nous poussent tous autant que nous sommes à vivre constamment sous...
À la découverte des fonctions du HAIRPAD
Les instituts Clinique du Cheveu répandus sur le territoire français et européen sont de...
Renseignez-vous sur les réalités de la vie
La salle des fêtes de votre hôtel a été sollicitée par un couple dans le cadre de la...
Tout sur l'homéopathie
Si vous désirez en savoir davantage sur l’homéopathie, cette forme particulière de...